Chronique criminelle : Épisode 5 — L’Énigme du camion blanc

 

Par Judith Ruth Brunel

Poétesse et juriste, autrice de “Succès boisés et autres plaidoiries poétiques”

Toute ressemblance avec des faits et des personnages existants ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d’une pure coïncidence.

Le froid de Juillet

J’ai fait un détour. Cela fait deux heures que je marche dans le froid, et nous sommes en juillet. Je dois me rendre dans un petit village près de Paris, chez une amie. Ce soir, je dormirai dans mon appartement étudiant. Je rentre pour prendre un thé, puis je me mets à la rédaction de mon mémoire, quand soudain j’entends une voiture et ses pneus crisser sur le gravier.

Cris dans la nuit 

Je sens la propriétaire du rez-de-chaussée se crisper, elle commence à crier. Deux hommes cagoulés sortent de la voiture en faisant des grimaces, prennent des battes de baseball et commencent à frapper et brûler des poubelles.

La Terreur imminente

J’ai peur, il s’agit d’un petit quartier résidentiel, nous ne comprenons pas ce qui se passe. Je file à la douche et me couche, certaines histoires ne doivent se produire qu’une fois. Je pars du principe que si le destin est inexorable, alors je ne vivrai jamais deux fois le même moment. C’est comme en droit, on ne juge jamais quelqu’un deux fois pour les mêmes faits.

La justice étrangère

Enfin, c’est une vision humaniste de la justice. Certains ne sont pas d’accord, ils seraient capables de parler du même jugement ou des mêmes faits toute leur vie, quitte à avoir une vision désorganisée des idées, tant qu’ils peuvent s’exprimer dessus. C’est sans issue, sans débat, et dans ma vision de la justice, il faut avancer. Si cela s’est produit en bas de chez moi, c’est que j’étais au mauvais endroit au mauvais moment. Il ne faut pas que cela se reproduise.

Frissons sous couvertures

Emmitouflée dans mes pulls et mes couvertures d’hiver, je grelotte. Je ne sais pas si c’est à cause de la peur ou parce que je sens que c’est la fin. Ma vision s’affaiblit, les couleurs blanchissent, j’ai peur. Subitement, je tourne la tête vers la fenêtre et j’aperçois un camion blanc, avec quelqu’un qui y rentre pour dormir. La personne se dépêche, je ne sais pas pourquoi. Est-ce un rôdeur, ou un cambrioleur ? La vieille femme en bas est seule, elle ne peut pas se déplacer sans ses béquilles. Je suis obligée de la secourir si elle est en danger, et sa maison vaut plus de 5 millions d’euros. C’est une personne riche et éminente à Paris. Nous ne savons pas combien de temps je dois rester, mais je vis chez elle pour la protéger, je suis comme sa fille.

L’ombre du camion 

Le camion est resté deux jours. Personne n’est revenu, tant mieux. Il faut faire attention, si Madame se fait cambrioler, je devrai appeler les services d’urgence. Je suis directement reliée au gouvernement de la République tchèque, car ils m’ont missionnée pour faire des rapports sur les mafias en France.

Mafia et menaces

Il y aurait depuis plusieurs années des mafias grandissantes en France. Nous devons enquêter sur ces phénomènes pour assurer la paix dans le monde. Dans chacun de mes rapports, je dois décrire avec minutie les systèmes d’alarmes et de sécurité employés par des personnes hautement placées ou célèbres et déterminer le taux de menace qu’ils encourent en habitant sur le territoire français.

Si une personne est seule, je reste deux ou trois semaines chez elle, après je fais des rapports, et la République tchèque me remplace par un autre membre de l’agence d’intérim, qui est français, et reste une boîte de sécurité. Parfois les gardes du corps jouent des doubles rôles… Pour moi, nous avons toute la vie pour tenir notre rôle.

Une diva en danger

Cette dame n’est autre que Madame PASMOLAVA, une chanteuse très célèbre pour ses deux tubes « Je suis à toi » et « Pardon mon amour », deux titres qui ont eu un succès fou. La dernière victime du réseau sur lequel nous enquêtons est décédée au Caire. L’opération confidentielle que j’ai menée pour retrouver les auteurs a été démentielle. Les personnes qui ont initié cet assassinat venaient de créer des ententes illégales entre plusieurs cartels. La chanteuse était la maîtresse de l’un des fondateurs.

Ultimatum Tchéco-Russe

Madame PASMOLAVA est tchèque. Si elle venait à mourir dans des conditions atroces, la Tchéquie préviendrait l’Ukraine, qui préviendrait la Russie. La France aurait environ 48 heures pour négocier la paix.

Menace invisible

La vie est faite de cycles, disait Nietzsche. Je suis totalement d’accord avec lui. Et si nous restons confinés encore longtemps, les systèmes de sécurité employés seront nationalisés et codifiés à l’international par des alliances encore réduites au silence.

Cette année, les choses se sont accélérées, les étés ne seront plus les mêmes, les pressions augmentent, tout comme la précarité et la guerre. Nous devons faire attention, et protéger les plus vieux et les plus faibles, quitte à éviter les théories malthusiennes sur la fin de vie. Soyons nous-mêmes !

L’Amour en péril

Je t’aimerais même si je venais à mourir lors d’une opération à haut risque. Je suis ici pour survivre, et je vivrai pour t’aimer. Je t’en supplie, retrouve-moi, aime-moi, dévore-moi. Je combattrai les montagnes, les guerres et tes chimères pour t’aimer à tort s’il le faut, et à déraison. Mon trésor, tu étais avec moi, mais la guerre nous a séparés… C’est normal apparemment.

L’Heure de vérité

Quatre heures du matin. Presque la fin de la ronde. Je monte les escaliers et aperçois la lune briller. Il va faire beau cet été, je le sens. Et nous nous aimerons. Je marche quand tout à coup un bruit résonne. Madame PASMOLAVA hurle.

Intrusion et panique

Le vent s’engouffre dans mes cheveux, la porte s’ouvre et un homme apparaît dans le vestibule. Depuis le premier étage, je vise, je lève la tête et active la sécurité. Dans deux minutes, la police sera là. En attendant, je dois neutraliser l’attaque. Pour se faire, je repère à l’aide de mon télécodeur l’identité de l’intrus : inconnue.

Sauvetage à minuit

Erreur système, je n’ai pas fait la mise à jour ! C’est forcément quelqu’un d’ici, il connaît toutes les failles du codeur ! Je me réfugie sous le lit, et la police arrive. Le cambrioleur est embarqué, et Madame PASMOLAVA me remercie. La boîte d’intérim me met un 5/5. J’ai réussi ma mission de surveillance pour Madame, et j’ai appelé la police à temps, heureusement !

Pour les personnes que je croise quotidiennement, je suis simplement une étudiante qui loge chez une vieille dame. En réalité, je suis chargée de la sécurité pour établir des rapports internationaux sur la violence dans le monde. 

Et celle-ci a terriblement augmenté…

Judith Ruth Brunel

Judith Ruth Brunel

Juriste

À propos de moi, Judith Ruth Brunel :
Née le 5 janvier 1998 à Lyon, je suis une juriste passionnée par les sciences criminelles. Mon premier livre  « Succès boisés et autres plaidoiries poétiques » représente pour moi une fusion unique entre la rigueur de la logique juridique et la délicatesse de la #poésie.

Bonjour, c'est Judith ! Inscrivez-vous à la Ntondolettre pour recevoir en avant-première mes Chroniques Criminelles. Merci d'avance ♡

Un grand MERCI !